Bien Débuter
radio.modelisme.com

SOMMAIRE

  Nos avions

  Nos planeurs

  Notre matos

  Simulateurs

 

DIVERS

  Notre club

  T & Astuces

  Bien débuter

  Vocabulaire

  Album photo

  Album vidéo

 

LIENS

  Les liens

  Contact

  Plan du site

 

 

dernière m.à.j : 08-06-04

Voir aussi la rubrique vocabulaire et simulateur

RAPPEL ! La page a été écrite il y a près de 10 ans. Les techniques, technologies et mentalités ont bien évoluées depuis. L'article a été rendu caduc par l'arrivé de l'électrique légère et pas chère, les modèles en EPP et surtout la mondialisation (chinoise), qui ont permis la démocratisation d'un modélisme beaucoup plus abordable (pour le meilleur comme le pire...). De plus elle a été écrite par des ados de 15 ans, avec notre vocabulaire et notre façon de voir les choses. Cette page est donc gardée uniquement pour le folklore !

 

Introduction

   Cette rubrique était indispensable dans un site portant sur l'aéromodélisme, puisque évidement aucun des avions que vous pouvez voir sur le site n'aurait pu voir le jour si on avait pas su les piloter...

   Cette rubrique vous aidera tout simplement à commencer l'aéromodelisme avec de bonnes bases et surtout avec un bon matériel, donc nous allons aussi essayer de vous conseiller sur le matériel à choisir pour bien débuter.

   Ce qu'il faudra retenir c'est : allez dans un club, posez des questions, posez-en plutôt deux fois trop que pas assez, rassurez vous, 99% des pilotes sont hyper sympa, et certains vous obligeront même à les tutoyer, alors que 50 ans peuvent vous séparer !! C'est cela que nous avons envie de vous montrer, cette convivialité que l'on trouve rarement dans un club, l'esprit de compétition étant quasi nul.

   Allé, pour finir (l'intro), j'ai un jour lu un proverbe sur un site, je vous le donne en espèrant vous donner l'envie de continuer dans cette formidable aventure : l'aéro-modélisme...

Celui qui ignore demande,

Celui qui sait, partage.

 

Questions de débutants :

- A combien vole un avion ?

--de 5 à 350 km/h... Bien sûr ce ne sont pas les mêmes avions, mais il existe vraiment tout ce qui est imaginable dans notre loisir. Du petit cessna à l'airbus, en passant par le biplan et l'avion de chasse, sans oublier le Blériot indoor (vol d'interieur) et le 3D (avion de voltige fou)...

- Comment ça vole ?

--Comme les vrais, avec une sombre histoire de portance, liée au profil, à la vitesse et à l'incidence... vous trouverez des tas de sites explicants ça mieux que moi !

- Comment ça se pilote ?

--Encore une fois, comme un vrai... avec des gouvernes, la profondeur, la dérive et les ailerons, mais aussi les gaz pour les avions, et les aérofreins pour les planeurs. Tous est possible, vous verrez également des volets, des crochets de remorquage, des trappes de largages...

- Est-ce-que les heures d'apprentissage sont payantes ?

--En théorie non. Sauf si le club met à disposition un avion école, dans quel cas il peut vous demander une contribution, et encore ce n'est pas obligé...
Si vous emenez tout votre matos et qu'un membre du club vous propose de vous prendre en écolage mais en étant payé, vous pouvez considérer cela comme un abus, d'autant plus grand que la somme est importante... encore une fois SAUF si le moniteur dispose de tout un sytème de double écolage avec prise et câble optique, cet équipement revenant assez chère (plus de 50 euros), il se peut que vous puissiez là encore être sollicité financièrement, mais comme dit, dans des proportions raisonnables et ce n'est pas tout le temps le cas.

La méthode : apprentissage

   La méthode c'est de ne pas commencer dans son coin, INSCRIVEZ vous dans un des 650 club de la Fédération Française d'AéroModélisme (FFAM). Vous commencerez alors bien encadré. Même si vous avez un simulateur, même le meilleur, il vous permettra juste de dégrossir vos reflexes (voir page simulateur).

     L'apprentissage se fait entre 5 et 20 vols suivant votre âge, votre vue, votre condition mentale (bonne orientation ou pas, facilité d'imagination d'un univers 3D...),,, et votre stress. Partez cool, vous êtes le plus souvent en double commande, donc le risque de casse est réduit de beaucoup.

 

Séance d'écolage au club instructeur à gauche et élève à droite

 

Le materiel : Avion

1°/ L’envergure et la motorisation

   De 1m30 à 1m60 vous avez le choix. En-dessous de 1m30 l’avion sera de toute façon trop petit et puisque en apprentissage on vole haut vous le verriez tout petit. D'autre part, l'avion étant plus grand, il sera plus stable et probablement plus lent (dépend de l'aile).

   Au-dessus de 1m60 la motorisation que vous devrez choisir sera trop importante et coûteuse pour un modèle de début, surtout qu'un débutant n'utilise pas les gaz comme 4eme voie proportionnelle, c'est du tout ou rien souvent, donc du "plané" ou du "a fond"...

   D'autre part, ce moteur peut aussi ne pas ressortir complètement indemne de votre apprentissage. Bien sûr à cause d'éventuels crash, mais aussi parce que vous ne le réglerez pas forcement très bien, vous n'aurez pas forcement les bons réflexes tel que vider le moteur de son essence après la journée de vol... Donc c'est pas la peine d'acheter un super moteur pour l'avion de début, un simple OS-LA (sans roulement) à moins de 600 frs, euh pardon 90€ suffit.

  

2°/ Le type de motorisation

   Du thermique à l'électrique : l'embarra du choix !

   La grande majorité des avions de début dits "Trainer" (entrainement en anglais) sont le plus souvent prévu pour une faible motoristaion de 4,5 à 7,5 cm3, donc pour des moteurs de 80 à 130€. Cependant quelques avions peuvent aussi être électriques, mais ça sera exclusivement des avions en mousse avec un équipement plus onéreux (mini-servo...). Le piège c'est de croire que l'électrique est moins cher que le thermique, parce que le coût au premier achat est presque le double pour l'électrique.

   Bien évidement au niveau coût d'exploitation, le thermique demandera de l'essence à 4 ou 5 euros le litre (1h30 de vol en trainer), sauf si vous la fabriquez vous même, alors que l'électrique demandera un plein d'électrons presque gratuit...

   Au niveau entretien aussi le thermique est pénalisé face à l'électrique, du fait du rejet des échappements, et de l'entretien du moteur.

--Si le thermique ne demande qu'un petit bidon d'essence, en revanche l'électrique lui exige une batterie de voiture et à moins d'avoir une voiture, il faudra la transporter, et comme vous pouvez le savoir, ça pèse ! J'ajouterai aussi que la batterie devra nécessairement être du type "voiture", parce qu'aucune autre taille inférieure ne convient (croyez moi, j'en ai essayé pourtant)

   Autre avantage de l'électrique, ça ne cale pas... Pas besoin de plus d'explications si vous voyez ce que je veux dire... Cependant votre modèle ne montera pas aussi bien qu’avec un moteur thermique à moins d’investir dans un moteur haute performance genre brushless mais vous ne volerez pas très longtemps et le variateur « correct » qui va avec vaut aussi cher que le moteur (minimum 150€ le tout) sans parler des batteries qui valent chacune au minimum 50 euros.

--Je ne pouvais finir sur l'électrique sans parler des accus LiPo (Lithium Polymer), qui sont de plus en plus courants, mais cette technologie est encore à réserver aux habitués de l'électron, en effet, la moindre erreur de charge ou de décharge et l'accu peut instantanément s'enflammer ! Des précautions doivent être prises.

 

   Je concluerais par un petit tableau :

Thermique Électrique

avantages :

puissances disponible > électrique        coût inférieur à l'achat

avantages :

pas de bruit                                      facilité d'utilisation                              coût de l'utilisation (recharge)

inconvénients :

coût à l'utilisation (pleins)                 bruit

inconvénients :

prix supérieur à l'achat                   autonomie limité

 

 

3°/ La radiocommande

--Là y'a pas de secret, tout dépend du budget... En plus, c'est ici que vous grapierer des sous quand vous aurez dépensé avec l'avion : là est l'erreur !

--Tout d'abord il me paraît important de vous mettre en garde contre les radios standards 4 voies. Pour débuter, elle seront bien sûr suffisantes, mais très vite vous vous rendrez compte de l'importance d'avoir des mixages, de pouvoir régler de l'exponentiel, mais surtout d'avoir des voies en plus...

--A partir de cette ligne vous commencerez à vous demander pourquoi toute ces fonctions? La réponse est très simple : vous savez ce que vous ferez demain, mais certainement pas après demain... Personnellement j'ai une Mc15, modèle juste au dessus de la Mc12 de Paul car elle a la bandouillère intégrée.

--Elles disposent toutes les deux de 7 voies et vous verrez que vous en aurez très vite besoin, ne serait-ce pour les ailerons séparés, sans parler de quelconque volets et fonction supplémentaire... Pour un exemple j'ai commencé avec un Trainer 40, donc 4 voies suffisaient. Après avec le Cap 232 c'était 5 voies, et maintenant avec le Discus il m'en faudrait 8, alors que je n'en ai que 7 de dispo...

--Vous aurez donc compris que si vous achetez une radio de base, vous devrez la revendre pour en acheter une plus évoluée... d'où une perte d'argent plus ou moins négligeable, mais qui peut être assez importante pour quelqu'un qui, comme nous, fait encore des études et n'a donc pas de salaire...

--En conclusion, ne grignottez pas le prix de la radio sur celui de l'avion. Prenez en une évolutive, et impérativement sur accu et non sur pile pour des raisons évidentes de sécurité, de même pour la réception, qui est le plus souvent vendue avec un porte pile, alors à l'achat n'oubliez pas de demander un accu de réception.

 

Conclusion : conseil d'achat

 

1° allez dans un club
2° renseignez vous bien avant d'acheter
3° analysez vos besoins et achetez en conséquence
4° pour la construction et les réglages faites vous aider par un ami modéliste
5° faites un peu de simu, ça aide toujours !
6° deux minutes avant votre premier vol : deSTRESSEZ !!!
7° ouvrez les yeux, vous volez !!!!! ;-)

 

 

 

 


   Au début je voulais être objectif, et puis je me suis vite aperçu que je n'y arriverais pas, alors je craque et vous propose un kit parfait pour commencer :

   La radio, l'avion ainsi que la motorisation.

 

Radio :  Mc12, meilleur compromis qualité/prix                    190€

               + 3 servos C508 :          3 x 14€                        42€

Avion : Trainer 40 ou équivalent, 1,50m d'envergure           110€

Moteur : OS 40 LA  (6,5 cm3)                                          80€

                                                        TOTAL :               422€   =  2800frs

 

--A moins d'acheter en occasion, vous ne trouverez pas moins cher...

--Je ne veux surtout décourager personne, et il existe certainement une façon très économique de faire de l'avion, que je ne suis pas sûr de connaitre, mais enfin bon elle doit exister, mais si vous vous lancez dans l'AéroModélisme, faut être plus ou moins sûr... parce que pas mal d'argent va y passer...

 

--Voilà nous arrivons à la fin de notre article, j'espère avoir repondu à vos questions, et je ne peux que vous souhaitez une future vie d'heureux modéliste, et peut-être à bientôt dans notre club !

-

--En complément, je vous propose de télécharger un dépliant de la FFAM (900 Ko), quatre pages déstinées à plébiciter l'aéomodélisme sous toutes ses formes.

téléchargez-le ici